"La mer a laissé sur la plage, en souvenir d'aile, le début du voyage d'un soleil levant. Les vagues s'en souviennent, c'est bien un ange. Et les marées reviennent dans la nuit. Le vent a oublié sur les galets, au hasard d'une plume, le bout dun poème qui parle d'elle. Les vagues le récitent d'une voix étrange. Et les marées remontent sans faire de bruit. Les galets s'envolent, tout ronds et bien polis, loin, tellement si loin sur le dos des rêves et des chevaux d'écume. Ils font des ronds dans l'eau."
Joel Grenier

Biarritz 03