C’est un artisan japonais qui aurait inventé au 7 e siècle de l’ère chrétienne cet accessoire créant un léger courant d’air frais, en ventilant : le sensu (éventail plié).

Son inspiration ? Les ailes de la chauve-souris.

Il aurait conçu cet objet en regardant les ailes de cet animal qui se ployaient et se déployaient.

Eventail 08

Pour d’autres auteurs, c’est en Chine qu’est né l’éventail fait de bambou et de plumes (le caractère chinois pour le mot éventail est le même que pour le mot plume); il aurait été fabriqué depuis 200 av. J-C.

Dans les tombes, il était de coutume que les défunts emportent dans leur dernière demeure des instruments qui leur étaient chers.

Eventail 09

Des archéologues mirent ainsi à jour des vestiges d’éventail en os, nacre, écaille, plume, bambou, en papier huilé ou en tissu précieux, dans la province du Hubei à Jiangling. 

Eventail 10

Son origine se situerait dans la région de Yushan (province du Sichuan) où l’on trouve des représentations sur des théières en bronze datant de 481 – 221 av. J.-C. 

Eventail 11